Présentation : Bio-levure

Levure – un micro organisme passionnant, qui arrive avec son propre petit univers. En tant qu’entité vivante unique, elle se nourrit avant tout de sucre et d’amidon, qu’elle transforme par fermentation alcoolique en alcool et en dioxyde de carbone permettant ainsi de rendre la pâte du pain, des petits pains et autres pâtisseries légère. Parmi
plus de 700 sortes de levures différentes, nous avons sélectionné la levure nutritionnelle car celle en lien avec l’alcool et le dioxyde de carbone n’a pas retenu notre attention.

Réputée comme poudre à lever, agent de fermentation notamment de la bière et du vin, les propriétés de la levure en tant que bombe nutritive restent cependant ignorées. Les anciens égyptiens utilisaient déjà cette substance dans leurs plats en ignorant sa richesse en vitamine B tels que B1, B2, B6 ou en niacine. Des nutriments importants pour équilibrer le métabolisme et renforcer les muscles et les nerfs. Le calium contenu dans la levure associé au sodium renforce le coeur et maintien un niveau équilibré de liquide dans le corps.

Pour garantir une excellente qualité, nous utilisons de la levure nutritionnelle biologique, à laquelle nous ajoutons du sucre issu d’eau de source et de céréales au lieu d’utiliser de la mélasse conventionnelle.

Pourquoi du BIO ?

Nous choisissons en priorité des produits biologiques car nous sommes convaincus, que la qualité de nos produits réside en premier lieu dans le choix de leurs ingrédients. L’exemple de notre levure bio illustre parfaitement cela.

Dans la levure conventionnelle le sucre provient essentiellement de la mélasse, tandis que dans notre levure bio le sucre provient de céréales issues de l’agriculture biologique.
Dans la levure conventionnelle on utilise de l’ammoniaque (NH3) ou des sels d’ammoniaque. L’azote de la levure bio provient de céréales bio.
Dans la levure conventionnelle on a recours à des acides tels que l’acide sulfurique ainsi qu’à de la soude telle que la soude caustique pour réguler le PH. Cette régulation du PH n’est pas nécessaire avec de la levure bio.
La levure conventionnelle doit être enrichie de vitamines de synthèse et de sels inorganiques alors que ces substances sont déjà suffisamment nombreuses dans les milieux naturels.
La levure conventionnelle est utilisée avec des agents anti-mousse de synthèse. Pour les levures biologiques on a recours à de l’huile de tournesol biologique.
La levure conventionnelle nécessite plusieurs lavages pour éliminer le goût et les odeurs désagréables. Il n’y a pas de lavage pour la levure bio. La stérilisation se fait à la vapeur d’eau.
Avec de la levure conventionnelle, les eaux de rinçage sont très chargées et très difficiles à purifier, tandis que les modes de fermentations utilisés dans le cadre de la levure bio permettent de donner de nouveaux produits tels que le levain.


Comment arrive-t-elle dans les produits

La levure-aliment est une levure devenue inactive à la chaleur. La base est la crème de levure biologique, qui possède déjà un très bon profil nutritionnel, mais qui du point du vue de sa consistance et de son activité ne peut pas être encore utilisée dans nos produits. Pour obtenir la levure BERTRAND, une inactivation des cellules de la levure s’avère tout d’abord nécessaire. Celle-ci s’obtient après un chauffage de courte durée à une température de 55 ° – 60 °. Si certaines cellules de la levure survivent, elles sont finalement désactivées lors du séchage..Pour cela on utilise le laminage, qui préserve tout particulièrement le produit et transforme à 130 ° la crème de levure en paillettes de levure par dépôt d’un film fin de produit sur le rouleau. L’humidité contenue s’évapore. A la fin les paillettes sont réduites en une fine poudre grâce au broyeur à billes, laquelle sera finalement mélangée chez nous à d’autres ingrédients pour obtenir la levure BERTRAND.

La levure fournit également des protéines, qui sont appropriées pour des régimes pauvres en protéines tels que ceux des végétariens et des végans. Les sportifs bénéficient également de cet apport en protéines nécessaire à la construction des muscles.
Daphne | service clients

Vous avez encore des questions sans réponse ?

Daphne serait heureux de répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir à ce sujet. N’hésitez pas à lui écrire un courrier électronique. Vous recevrez généralement une réponse dans les 24 heures.

Daphne | service clientsdaphne@bertrand.bio

BERTRAND soutient #veganuary

Les végétaliens ne mangent-ils pas que de l’herbe ?

Le régime alimentaire végétalien est l’un des sujets encore et toujours controversés. Et complètement à tort. En étant conscient des aliments et de leurs nutriments, on s’alimente mieux dans l’idéal visé et fait ainsi également attention à l’environnement.

Pour l’essayer, il y a l’action #veganuary, une action qui promeut dans le monde entier le fait d’essayer de commencer une vie végane en janvier. Elle existe déjà depuis 2014 et a été créée en Grande-Bretagne en tant qu’œuvre de bienfaisance, pour montrer aux gens du monde entier qu’être végétalien n’est ni mauvais pour la santé, ni ennuyant. À cette occasion, les gens partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux, en parlent et s’entraident, car être végétalien n’a vraiment pas à être compliqué.

Par amour de l’environnement, il vaut certainement la peine de regarder de plus près ce régime alimentaire, puisqu’un kilo de bœuf à lui seul nécessite environ 15 500 litres d’eau. Les émissions de CO2 de 14,5 % résultant de l’élevage industriel et de la suppression d’espaces verts pour l’alimentation animale sont d’autres aspects négatifs du régime alimentaire omnivore.

Le mythe selon lequel suivre une alimentation végétalienne nous rendrait trop faibles reste bien ancré. Il existe de nombreux contre-exemples de sportifs de haut niveau qui prouvent exactement le contraire, ne serait-ce que Lewis Hamilton, Rich Roll ou Fiona Oakes. Certains sportifs professionnels allemands sont également végétaliens, comme par exemple le joueur professionnel de volley-ball de plage Max Betzien.

Un autre grand mythe de l’alimentation végétalienne, en plus du manque d’apport en nutriments, est que c’est très compliqué. Mais on peut déjà réfuter cet argument en disant que même de simples pâtes à la sauce tomate sont végétaliennes. Avec la version végétalienne de BERTRAND, on fait d’une pierre deux coups en réfutant ces deux mythes, car la préparation est très simple et apporte aussi justement les nutriments qu’une alimentation purement végétales pourrait laisser de côté, et ce de manière entièrement naturelle et sans complément alimentaire artificiel, mais avec l’aide des algues.

La version végétalienne de BERTRAND ne contient pas la poudre de lait qui est présente dans les versions classique et active . C’est pourquoi, pour un meilleur goût, nous vous recommandons de mélanger la poudre avec du lait d’amande ou d’avoine plutôt qu’avec de l’eau. Pour un goût encore meilleur et plus personnel, vous pouvez également utiliser un jus de fruit de votre choix, ou prendre un peu plus de temps et couper quelques fruits, prendre un lait végétal de votre choix et la poudre Bertrand et les mixer pour un shake encore plus unique. Car avec BERTRAND aussi, le végétalien n’est ni monotone, ni compliqué. Et vous n’avez pas à vous nourrir d’herbe.

Daphne | service clients

Vous avez encore des questions sans réponse ?

Daphne serait heureux de répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir à ce sujet. N’hésitez pas à lui écrire un courrier électronique. Vous recevrez généralement une réponse dans les 24 heures.

Daphne | service clientsdaphne@bertrand.bio

Contactez-nous !

Veuillez utiliser le formulaire de contact pour des questions ou envoyez un e-mail à hey@bertrand.bio.
Vous trouverez tous les points de contact sur la page Meet the Team.
De nombreuses questions ont déjà été répondues dans la section FAQ