Présentation : Bio-levure

Levure – un micro organisme passionnant, qui arrive avec son propre petit univers. En tant qu’entité vivante unique, elle se nourrit avant tout de sucre et d’amidon, qu’elle transforme par fermentation alcoolique en alcool et en dioxyde de carbone permettant ainsi de rendre la pâte du pain, des petits pains et autres pâtisseries légère. Parmi
plus de 700 sortes de levures différentes, nous avons sélectionné la levure nutritionnelle car celle en lien avec l’alcool et le dioxyde de carbone n’a pas retenu notre attention.

Réputée comme poudre à lever, agent de fermentation notamment de la bière et du vin, les propriétés de la levure en tant que bombe nutritive restent cependant ignorées. Les anciens égyptiens utilisaient déjà cette substance dans leurs plats en ignorant sa richesse en vitamine B tels que B1, B2, B6 ou en niacine. Des nutriments importants pour équilibrer le métabolisme et renforcer les muscles et les nerfs. Le calium contenu dans la levure associé au sodium renforce le coeur et maintien un niveau équilibré de liquide dans le corps.

Pour garantir une excellente qualité, nous utilisons de la levure nutritionnelle biologique, à laquelle nous ajoutons du sucre issu d’eau de source et de céréales au lieu d’utiliser de la mélasse conventionnelle.

Pourquoi du BIO ?

Nous choisissons en priorité des produits biologiques car nous sommes convaincus, que la qualité de nos produits réside en premier lieu dans le choix de leurs ingrédients. L’exemple de notre levure bio illustre parfaitement cela.

Dans la levure conventionnelle le sucre provient essentiellement de la mélasse, tandis que dans notre levure bio le sucre provient de céréales issues de l’agriculture biologique.
Dans la levure conventionnelle on utilise de l’ammoniaque (NH3) ou des sels d’ammoniaque. L’azote de la levure bio provient de céréales bio.
Dans la levure conventionnelle on a recours à des acides tels que l’acide sulfurique ainsi qu’à de la soude telle que la soude caustique pour réguler le PH. Cette régulation du PH n’est pas nécessaire avec de la levure bio.
La levure conventionnelle doit être enrichie de vitamines de synthèse et de sels inorganiques alors que ces substances sont déjà suffisamment nombreuses dans les milieux naturels.
La levure conventionnelle est utilisée avec des agents anti-mousse de synthèse. Pour les levures biologiques on a recours à de l’huile de tournesol biologique.
La levure conventionnelle nécessite plusieurs lavages pour éliminer le goût et les odeurs désagréables. Il n’y a pas de lavage pour la levure bio. La stérilisation se fait à la vapeur d’eau.
Avec de la levure conventionnelle, les eaux de rinçage sont très chargées et très difficiles à purifier, tandis que les modes de fermentations utilisés dans le cadre de la levure bio permettent de donner de nouveaux produits tels que le levain.


Comment arrive-t-elle dans les produits

La levure-aliment est une levure devenue inactive à la chaleur. La base est la crème de levure biologique, qui possède déjà un très bon profil nutritionnel, mais qui du point du vue de sa consistance et de son activité ne peut pas être encore utilisée dans nos produits. Pour obtenir la levure BERTRAND, une inactivation des cellules de la levure s’avère tout d’abord nécessaire. Celle-ci s’obtient après un chauffage de courte durée à une température de 55 ° – 60 °. Si certaines cellules de la levure survivent, elles sont finalement désactivées lors du séchage..Pour cela on utilise le laminage, qui préserve tout particulièrement le produit et transforme à 130 ° la crème de levure en paillettes de levure par dépôt d’un film fin de produit sur le rouleau. L’humidité contenue s’évapore. A la fin les paillettes sont réduites en une fine poudre grâce au broyeur à billes, laquelle sera finalement mélangée chez nous à d’autres ingrédients pour obtenir la levure BERTRAND.

La levure fournit également des protéines, qui sont appropriées pour des régimes pauvres en protéines tels que ceux des végétariens et des végans. Les sportifs bénéficient également de cet apport en protéines nécessaire à la construction des muscles.
Daphne | service clients

Vous avez encore des questions sans réponse ?

Daphne serait heureux de répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir à ce sujet. N’hésitez pas à lui écrire un courrier électronique. Vous recevrez généralement une réponse dans les 24 heures.

Daphne | service clientsdaphne@bertrand.bio

Un indice ORAC élevé : l’effet antioxydant des repas BERTRAND

L’argousier est l’un des ingrédients essentiels des repas BERTRAND. La grande quantité d’acide ascorbique que contient le fruit en fait une excellente source de vitamines, mais aussi une source d’antioxydants pour lutter contre les radicaux libres. Une étude récente faite sur les capacités antioxydantes des trois lignes de produits (Classique, Végétalien, Active) a montré que les indices antioxydants sont élevés pour tous les repas en poudre.

Les indices ORAC sont compris entre 26 000 et 41 000 μmol TE/100 g.

La mesure de l’indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity ou Capacité d’absorption des radicaux libres) a été réalisée par INTERTEK, une entreprise internationale leader en ce qui concerne les procédures de test et de certification. Les résultats soulignent que la combinaison des ingrédients naturels constituant les repas BERTRAND aide très efficacement à combattre les radicaux libres dans le cadre d’une nutrition saine.

Classique : 29 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Classique PDF (118 Ko)
Végétalien : 26 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Végétalien PDF (113 Ko)
Active : 41 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Active (113 Ko)

Radicaux libres et antioxydants

Les radicaux libres sont des molécules oxygénées avec une structure incomplète. Ils ont un déficit en électrons qu’ils comblent en capturant ceux des molécules et cellules composant le corps. Ce vol d’électrons est appelé « oxydation ». Une réaction en chaîne se produit dans le corps, car les molécules altérées deviennent elles-mêmes des radicaux libres. Lorsque le taux d’oxydation atteint le seuil de ce qui peut être toléré par le corps, on parle de « stress oxydatif ». Celui-ci peut causer sur le long terme de gros dommages, car il dégrade des composants de base de la cellule comme les lipides, les protéines ou même l’ADN. Parmi les facteurs qui engendrent des radicaux libres, il y a le tabagisme, les gaz d’échappement et la pollution atmosphérique, les rayons UV, l’alcool, la nourriture type restauration rapide, la radioactivité et les médicaments. Différents facteurs agissent souvent ensemble dans la formation des radicaux libres, comme la combinaison de différents aliments dans notre tractus gastro-intestinal ou le dioxyde de soufre des gaz d’échappement et les polluants dans l’air.
Le stress oxydatif accélère les processus du vieillissement et favorise le développement de maladies. En volant des électrons, les radicaux libres peuvent provoquer des lésions cutanées, des rhumatismes, des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension artérielle, des problèmes oculaires et articulaires, des accidents vasculaires cérébraux ou de l’artériosclérose. Lorsqu’ils altèrent des composants cellulaires de base, ils entraînent des maladies comme la démence due à des lésions cérébrales ou des cancers dans le cas où l’ADN est endommagé et qu’il y a dégénérescence cellulaire.

La protection par les aliments ayant un indice ORAC élevé

Les médicaments peuvent protéger les radicaux libres qui sont normalement pris pour cible. Avec un régime alimentaire sain, on peut cependant contrer ces effets grâce aux aliments qui sont riches en antioxydants. Les antioxydants, appelés aussi « capteurs de radicaux », sont des composés chimiques qui, contrairement aux radicaux libres, libèrent des électrons. Ainsi, ils protègent les cellules avant qu’elles soient attaquées. Les antioxydants interrompent la réaction en chaîne, car ils ne sont pas convertis en radicaux libres. De plus, ils récupèrent immédiatement leur caractère antioxydant, ce qui fait qu’ils peuvent agir de nouveau. Les principaux antioxydants sont des vitamines, notamment les vitamines E et C. Ainsi, le radical de la vitamine E est régénéré dans sa forme antioxydante par la vitamine C. Mais parmi les bloqueurs de radicaux, qui sont produits par le corps ou apportés par la nourriture, il y a aussi les enzymes, les composés phytochimiques comme les polyphénols, les minéraux et les oligo-éléments.

Un exemple concret

Une pomme coupée nous montre très concrètement les effets de l’oxydation. La partie de la chair qui est en contact avec l’air devient brune après une courte période. Ce sont les radicaux libres qui provoquent cette oxydation. Cependant, si on verse un peu de jus de citron sur la pomme, elle conserve sa couleur. L’acide ascorbique du citron agit comme un antioxydant et protège la pomme contre les attaques des radicaux libres. En ce qui concerne les repas BERTRAND, l’argousier assure une haute teneur en antioxydants sous forme de vitamine C, tandis que les amandes, les graines de lin, les graines de tournesol et la farine de noix apportent une grande quantité de minéraux et d’autres vitamines.

Classique : 29 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Classique PDF (118 Ko)
Végétalien : 26 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Végétalien PDF (113 Ko)
Active : 41 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Active (113 Ko)
ORAC = Oxygen Radical Absorbance Capacity = Capacité d’absorption des radicaux libres qui détermine la capacité antioxydante des aliments
Unité μmol TE/100 g – micromole Trolox Equivalent/100 g
L’indice correspond à l’effet antioxydant d’un aliment pour une quantité de cet aliment. Plus la valeur est élevée, plus grande est la capacité antioxydante et donc la capacité à neutraliser les radicaux libres.

Envoyez-nous un email

Carolin | B.Sc. Écotrophologie

Carolin a étudié l’écotrophologie à l’Université de sciences appliquées de Niederrhein et écrit régulièrement des articles liés à une alimentation saine. Êtes-vous intéressé par un sujet en particulier ?

Envoyez-nous un emailhey@bertrand.bio

Qu’est-ce que le citron et l’argousier ont en commun ?

La réponse est la vitamine C. Bien que la « vitamine de la bonne humeur » soit associée au citron, l’argousier occupe une place de choix dans les repas de BERTRAND, car il contient aussi de la vitamine C, et cela en quantité impressionnante. Alors que 100 g de citron contiennent environ 53 mg de vitamine C, 100 g d’argousier nous en apportent près de 900 mg, soit 18 fois plus.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) recommande un apport quotidien en vitamine C de 80 mg. Ainsi, deux citrons couvrent les besoins quotidiens en vitamine C. Trois repas à boire Bertrand en version Classique, chacun étant constitué de 167 g de poudre, couvrent ces besoins quotidiens en nous apportant au total près de 90 mg de vitamine C.

Mais qu’est-ce qui fait que la vitamine C, dont le nom scientifique est acide ascorbique, tient une place aussi importante dans notre alimentation ? Pourquoi et quand devons-nous apporter une quantité adéquate de vitamine C à notre corps ?

Chaque vitamine a un rôle particulier

Il est essentiel d’apporter des vitamines à notre corps, car celui-ci ne peut pas toutes les produire lui-même. C’est par l’alimentation que nous le faisons. Étant donné que chaque vitamine remplit une fonction métabolique particulière, on ne peut pas en remplacer une par une autre. Elles ne sont pas interchangeables. Les produits animaux apportent de nombreuses vitamines, mais on ne peut obtenir de la vitamine C qu’en consommant des produits végétaux. La vitamine C est essentielle pour notre santé, car elle est impliquée dans de nombreux processus métaboliques, et notre corps en a besoin pour remplir plusieurs fonctions importantes. D’une part, la vitamine C joue un rôle dans la formation du collagène, une protéine constituant notre tissu conjonctif qui est important dans la fabrication et la cohésion de notre peau, de nos os et de nos dents. D’autre part, la vitamine C joue un rôle important dans les processus de guérison et de cicatrisation, par exemple, lorsqu’on a subi une blessure ou une brûlure. Elle est aussi impliquée dans la croissance cellulaire.

Son importance pour les végétariens et les végétaliens

La vitamine C remplit deux autres tâches essentielles. Elle aide notre corps à se protéger des radicaux libres par son action antioxydante, et elle joue un rôle dans les processus immunitaires. Les radicaux libres sont des composés qui peuvent provoquer des maladies comme le cancer, la cataracte ou l’artériosclérose en provoquant la dégradation et la dégénérescence des cellules. La vitamine C qui est absorbée par notre corps est un antioxydant qui ralentit ou neutralise l’action des radicaux libres. Elle renforce l’action des globules blancs qui produisent des anticorps dans leur lutte contre les agents pathogènes. Elle joue aussi un rôle dans la dégradation des médicaments dans notre corps et dans l’absorption du fer par notre intestin. C’est particulièrement important pour les végétariens et les végétaliens qui ne peuvent pas bénéficier du fer que contiennent les viandes et les produits animaux. Un régime alimentaire riche en vitamine C permet de mieux absorber et utiliser le fer qu’apportent les produits végétaux.

L’acide anti-scorbut

Mais un régime trop riche en vitamine C peut-il avoir des effets négatifs ? Est-il de nos jours encore possible de subir une carence en vitamine C ? Un régime riche en vitamines apportant une quantité de vitamine C supérieure à la dose quotidienne recommandée de 80 mg n’a généralement pas d’effets secondaires. Étant donné que l’acide ascorbique est une vitamine soluble dans l’eau, notre corps peut en général éliminer simplement par les urines un surdosage d’environ 200 mg. Un apport nettement plus important que ce dont le corps a besoin provoque de la diarrhée ou des maux de ventre. Il est rare qu’un régime alimentaire riche en vitamines entraîne à lui seul un tel surdosage de vitamine C qui peut cependant se produire quand on consomme certains suppléments alimentaires. L’alimentation moderne engendre rarement une carence en vitamine C. Ce n’était pas le cas au cours des 16e et 17e siècles où le scorbut causé par une carence en vitamine C (d’où l’ancien nom d’acide anti-scorbut) était très répandu, notamment chez les marins, car il n’y avait pratiquement pas d’aliments riches en vitamines à bord des navires. De nos jours, seuls quelques groupes de personnes courent le risque de subir ce type de carence.

La vitamine C est non seulement la « vitamine de la bonne humeur », mais elle est aussi l’une des vitamines les plus importantes pour un régime alimentaire sain et équilibré. Il existe une très grande variété de produits végétaux qui nous en apportent pour contribuer à notre santé et à notre vitalité. Au premier plan : l’argousier !

Envoyez-nous un email

Carolin | B.Sc. Écotrophologie

Carolin a étudié l’écotrophologie à l’Université de sciences appliquées de Niederrhein et écrit régulièrement des articles liés à une alimentation saine. Êtes-vous intéressé par un sujet en particulier ?

Envoyez-nous un emailhey@bertrand.bio

Régime alcalin avec BERTRAND

Du fait de nombreuses demandes envoyées à l’assistance, nous avons cherché à savoir si BERTRAND était adapté aux régimes alcalins. Nous allons donc examiner ici les différents ingrédients entrant dans la composition de nos produits ainsi que les résultats des tests effectués dans notre laboratoire de technologie alimentaire INTERTEK.

Qu’est-ce qu’un régime alcalin ?

Les régimes alcalins apportent aux humains des minéraux de base qui sont facilement absorbés ainsi que les nutriments et les substances vitales dont le corps a besoin. En même temps, il cherche à épargner le corps des résidus du métabolisme des acides résultant de la digestion. Cela permet de rééquilibrer le ratio acido-basique afin d’avoir un pH plus sain et plus approprié dans toutes les parties du corps. Cependant, aucune preuve d’hyperacidité n’a encore été établie scientifiquement.

Tests de laboratoire pour les valeurs pH

Les tests effectués en laboratoire sur nos produits ont déterminé qu’ils avaient essentiellement des pH neutres.

Test de laboratoire chez INTERTEK – valeur pH dans notre version végane
Test de laboratoire chez INTERTEK – valeur pH dans notre version classique
Test de laboratoire chez INTERTEK – valeur pH dans notre version active

Cependant, dans un régime alcalin, les valeurs pH des aliments sont essentiellement exclues. Vous découvrirez pourquoi dans cet article.

Est-ce que BERTRAND est adapté aux régimes alcalins ?

Dans un régime alcalin, les aliments sont divisés en deux catégories : les aliments alcalins et les aliments générateurs d’acides. Il existe par ailleurs une division supplémentaire en fonction du type d’acide qu’ils génèrent : les bons ou les mauvais acides. Nos ingrédients sont répartis dans ces catégories de la manière suivante :

Amandes, noix, farine de graines de caroube, baies d’argousier, levure nutritionnelle, algues (porphyra, chlorelle, lithothamnium), champignons (agaricus bisporus), extrait de zeste de citron, extrait de goyave, extrait de feuille de basilic
Avoine entière, graines de lin, graines de tournesol, poudre d’agave, noix de coco, protéine de riz
Lait en poudre, poudre de protéines de lait

Conclusion

Les ingrédients présents dans notre version végane rendent notre produit parfaitement adapté aux régimes alcalins. Il est également possible d’intégrer nos versions classiques et actives, mais en limitant leur utilisation à des repas isolés à cause des produits laitiers qu’ils contiennent.

Contactez-nous !

Veuillez utiliser le formulaire de contact pour des questions ou envoyez un e-mail à hey@bertrand.bio.
Vous trouverez tous les points de contact sur la page Meet the Team.
De nombreuses questions ont déjà été répondues dans la section FAQ