18. avril 2018 Carolin - B.Sc. Oecotrophology

Un indice ORAC élevé : l’effet antioxydant des repas BERTRAND

L’argousier est l’un des ingrédients essentiels des repas BERTRAND. La grande quantité d’acide ascorbique que contient le fruit en fait une excellente source de vitamines, mais aussi une source d’antioxydants pour lutter contre les radicaux libres. Une étude récente faite sur les capacités antioxydantes des trois lignes de produits (Classique, Végétalien, Active) a montré que les indices antioxydants sont élevés pour tous les repas en poudre.

Les indices ORAC sont compris entre 26 000 et 41 000 μmol TE/100 g.

La mesure de l’indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity ou Capacité d’absorption des radicaux libres) a été réalisée par INTERTEK, une entreprise internationale leader en ce qui concerne les procédures de test et de certification. Les résultats soulignent que la combinaison des ingrédients naturels constituant les repas BERTRAND aide très efficacement à combattre les radicaux libres dans le cadre d’une nutrition saine.

Classique : 29 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Classique PDF (118 Ko)
Végétalien : 26 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Végétalien PDF (113 Ko)
Active : 41 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Active (113 Ko)

Radicaux libres et antioxydants

Les radicaux libres sont des molécules oxygénées avec une structure incomplète. Ils ont un déficit en électrons qu’ils comblent en capturant ceux des molécules et cellules composant le corps. Ce vol d’électrons est appelé « oxydation ». Une réaction en chaîne se produit dans le corps, car les molécules altérées deviennent elles-mêmes des radicaux libres. Lorsque le taux d’oxydation atteint le seuil de ce qui peut être toléré par le corps, on parle de « stress oxydatif ». Celui-ci peut causer sur le long terme de gros dommages, car il dégrade des composants de base de la cellule comme les lipides, les protéines ou même l’ADN. Parmi les facteurs qui engendrent des radicaux libres, il y a le tabagisme, les gaz d’échappement et la pollution atmosphérique, les rayons UV, l’alcool, la nourriture type restauration rapide, la radioactivité et les médicaments. Différents facteurs agissent souvent ensemble dans la formation des radicaux libres, comme la combinaison de différents aliments dans notre tractus gastro-intestinal ou le dioxyde de soufre des gaz d’échappement et les polluants dans l’air.
Le stress oxydatif accélère les processus du vieillissement et favorise le développement de maladies. En volant des électrons, les radicaux libres peuvent provoquer des lésions cutanées, des rhumatismes, des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension artérielle, des problèmes oculaires et articulaires, des accidents vasculaires cérébraux ou de l’artériosclérose. Lorsqu’ils altèrent des composants cellulaires de base, ils entraînent des maladies comme la démence due à des lésions cérébrales ou des cancers dans le cas où l’ADN est endommagé et qu’il y a dégénérescence cellulaire.

La protection par les aliments ayant un indice ORAC élevé

Les médicaments peuvent protéger les radicaux libres qui sont normalement pris pour cible. Avec un régime alimentaire sain, on peut cependant contrer ces effets grâce aux aliments qui sont riches en antioxydants. Les antioxydants, appelés aussi « capteurs de radicaux », sont des composés chimiques qui, contrairement aux radicaux libres, libèrent des électrons. Ainsi, ils protègent les cellules avant qu’elles soient attaquées. Les antioxydants interrompent la réaction en chaîne, car ils ne sont pas convertis en radicaux libres. De plus, ils récupèrent immédiatement leur caractère antioxydant, ce qui fait qu’ils peuvent agir de nouveau. Les principaux antioxydants sont des vitamines, notamment les vitamines E et C. Ainsi, le radical de la vitamine E est régénéré dans sa forme antioxydante par la vitamine C. Mais parmi les bloqueurs de radicaux, qui sont produits par le corps ou apportés par la nourriture, il y a aussi les enzymes, les composés phytochimiques comme les polyphénols, les minéraux et les oligo-éléments.

Un exemple concret

Une pomme coupée nous montre très concrètement les effets de l’oxydation. La partie de la chair qui est en contact avec l’air devient brune après une courte période. Ce sont les radicaux libres qui provoquent cette oxydation. Cependant, si on verse un peu de jus de citron sur la pomme, elle conserve sa couleur. L’acide ascorbique du citron agit comme un antioxydant et protège la pomme contre les attaques des radicaux libres. En ce qui concerne les repas BERTRAND, l’argousier assure une haute teneur en antioxydants sous forme de vitamine C, tandis que les amandes, les graines de lin, les graines de tournesol et la farine de noix apportent une grande quantité de minéraux et d’autres vitamines.

Classique : 29 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Classique PDF (118 Ko)
Végétalien : 26 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Végétalien PDF (113 Ko)
Active : 41 000 μmol TE/100 g Intertek ORAC – Active (113 Ko)
ORAC = Oxygen Radical Absorbance Capacity = Capacité d’absorption des radicaux libres qui détermine la capacité antioxydante des aliments
Unité μmol TE/100 g – micromole Trolox Equivalent/100 g
L’indice correspond à l’effet antioxydant d’un aliment pour une quantité de cet aliment. Plus la valeur est élevée, plus grande est la capacité antioxydante et donc la capacité à neutraliser les radicaux libres.

Envoyez-nous un email

Carolin | B.Sc. Écotrophologie

Carolin a étudié l’écotrophologie à l’Université de sciences appliquées de Niederrhein et écrit régulièrement des articles liés à une alimentation saine. Êtes-vous intéressé par un sujet en particulier ?

Envoyez-nous un emailhey@bertrand.bio
Tagged: , ,

Contactez-nous !

Veuillez utiliser le formulaire de contact pour des questions ou envoyez un e-mail à hey@bertrand.bio.
Vous trouverez tous les points de contact sur la page Meet the Team.
De nombreuses questions ont déjà été répondues dans la section FAQ